L'autre côté de la "bombe" Liana Bureau

Publié le 01 octobre 2015 à 05h00 | Mis à jour le 01 octobre 2015 à 05h00

source: http://www.lapresse.ca/le-soleil/arts-et-spectacles/sur-scene/201509/30/01-4905522-lautre-cote-de-la-bombe-liana-bureau.php

L'autre côté de la «bombe» Liana Bureau

Agrandir

En attendant son premier album, qui devrait voir le jour l'an prochain, Liana Bureau offre un baptême des planches à ses compositions, au Cercle.

LE SOLEIL, ERICK LABBÉ

GENEVIÈVE BOUCHARD
Le Soleil

(Québec) Ses prestations énergiques lors de son passage à l'émission La voix ont fait que l'épithète bombe a souvent été accolée à son nom.

Loin de renier ce volet de sa personnalité artistique, Liana Bureau souhaite maintenant en dévoiler plus. En attendant son premier album, qui devrait voir le jour l'an prochain, la chanteuse de Québec offre un baptême des planches à ses compositions, vendredi, au Cercle.

«Après La voix, on me demandait beaucoup ce que je faisais comme matériel original. Ça va être l'occasion pour les gens de le découvrir. On passe d'un répertoire plus groovy et plus dansant à un répertoire plus introspectif et plus planant. On va voir deux côtés de moi. À la télé, on m'a toujours vue dans de gros numéros super dansants, mais j'ai un côté plus sobre aussi. Ça va être le fun!» s'enthousiasme la jeune artiste, qui a choisi un créneau «pop-R'n'B et pop-soul» pour habiller ses créations, écrites en français. 

«Ça fait vraiment longtemps que je veux travailler et faire des spectacles avec mes compositions, ajoute Liana Bureau. Plus jeune, j'écrivais vraiment beaucoup et j'avais enregistré un démo autour de 18 ans. Là, j'avais vraiment envie d'approfondir la démarche.»

Peu de temps pour l'écriture

La chanteuse reconnaît que son horaire de spectacles - elle gagne sa vie depuis quelques années au sein du groupe de reprises High5 - ne lui a pas toujours donné beaucoup de temps pour faire avancer ses travaux d'écriture. Mais la direction qu'elle souhaite emprunter dans sa création, elle, s'est imposée depuis un moment... Avant même que son interprétation de Crazy in Love de Beyoncé ne fasse craquer les quatre juges de La voix lors des auditions à l'aveugle. Son objectif? Se poser d'abord «les bonnes questions» pour savoir imposer ses limites une fois entrée dans la machine.  

«Tout le monde devient conseiller dans ce temps-là, résume-t-elle. Moi, ma direction a été très claire dès la minute où j'ai fait ma préaudition. C'était important d'être représentée en tant que moi. Je suis contente parce que tous les numéros que j'ai faits me représentaient bien. Je n'aurais pas voulu qu'ils me mettent dans une case où je ne suis pas à l'aise. C'est arrivé pour certaines personnes...»

Un automne qui fait boum

Tout au long de la saison automnale, Le Cercle ouvrira ses planches aux artistes de la relève d'ici lors d'une nouvelle série de concerts baptisée «Le Grand Boum». L'initiative née d'un partenariat avec le programme Première Ovation de la Ville de Québec permettra à une trentaine de groupes et à une centaine de musiciens de montrer de quel bois ils se chauffent dans des conditions professionnelles. Les propositions rock, jazz, électro-pop, pop et folk se déploieront d'ici au 19 décembre. Liana Bureau brise la glace vendredi et sera notamment suivie prochainement par Raton Lover, Gabrielle Shonk, Beat Sexü, Mauves, Simon Kearney, Casabon et Harfang.

Détails et programmation complète au www.le-cercle.ca.